ID de suivi UA-65326999-1

14/01/2019

POEMES CHOISIS (64 ) OLIVIER PILLEVUIT

 Comme l'air que nous respirons, 
la Poésie nous sera
toujours vitale. 
Au fil des jours et des saisons, 
voici des textes qui nous semblent répondre 
aux interrogations du vingt-et-unième siècle 
et  à notre humaine condition. 

 

 «Rien, en poésie, ne s'achève.

Tout est en route, à jamais». 

 Andrée Chedid

 

La Part Du Vent*

 

Unknown.jpeg

Olivier Pillevuit, médecin et poète.

 

Photo: Anne Pillevuit

 

«O! Nature sauvage et juste

sois remerciée de nous permettre

de te rencontrer vivante en nous.

 

Notre pédagogie est buissonnière

et prétend à l’expérience d’un monde donné.

Quelle démonstration de sagesse,

de force et d’élégance

que l’abeille, le printemps et

l’arc-en-ciel.

 

Chaque étincelle participe

à l’éclat du feu».

 

 

* In La Part Du Vent, Editions de L’Aire.

11:35 Écrit par Gilberte Favre dans Culture, Images, Lettres, Nature, Vaud, Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) |

15/12/2018

PHRASES RETENUES (11) NICOLAS BOUVIER

 D'un livre à l'autre, 
des phrases m'agrippent, 
me hantent, me poursuivent.
Comme ces lignes de Nicolas Bouvier
dont Bertil Galland me conseilla la lecture
il y a longtemps, à l'aube d'un voyage en Orient.
Comment vivre, voyager sans L'Usage du monde
pour viatique ?

Nicolas_Bouvier_(1987)_by_Erling_Mandelmann.jpg

Nicolas Bouvier en 1987 photographié par l'ami Erling Mandelmann.

 

Copyright: Erling Mandelmann.

 

«Finalement, ce qui constitue l'ossature de l'existence,

ce n'est ni la famille, ni la carrière,

ni ce que d'autres diront ou penseront de vous,

mais quelques instants de cette nature,

soulevés par une lévitation

plus sereine encore que celle de l'amour,

et que la vie nous distribue avec une parcimonie

à la mesure de notre faible cœur».

 

 

 

 

 

 

 

In L’usage du monde, La Découverte/Payot.