ID de suivi UA-65326999-1

18/02/2018

PHRASES RETENUES (8) MARINA TSVETAÏEVA

 D'un livre à l'autre, 
des phrases m'agrippent, 
me hantent, me poursuivent.
Pour leur beauté, pour leur sens...
Comment oublier Marina Tsvetaïeva?
La poète aurait pu connaître un autre destin
si elle n'était pas rentrée en URSS
afin d'y retrouver ses proches.
C'était en 1939...
 

marina-tsvetaeva.jpg

«Je suis sans âge et sans visage...»

Proche de Pasternak et d'Ossip Mandelstam,
elle fut l'un des plus grand poètes russes.

 

Photo: Mediapoetry Foundation 

 

«Je suis exclue de naissance du cercle des humains,

de la société.

Il n’y a pas derrière moi de mur vivant,

– il y a un roc: le Destin.

Je vis, observant ma vie – toute la vie – la Vie! –  

Je suis sans âge et sans visage.

Peut-être suis-je la Vie même. 

Je ne crains pas la vieillesse, 

je ne crains pas le ridicule, je ne crains pas la misère –

l’hostilité – la médisance.

Sous mon enveloppe de gaîté et de feu, 

je suis pierre, c’est-à-dire invulnérable».

 

 

* In: Vivre dans le feu, confessions, présentation Tzvetan Todorov, 
Le Livre de poche, Biblio.

  

Une nouveauté 

Le dernier Monde des livres (16 février) nous signale, sous la plume de Céline Minard,  la première traduction française de Le charmeur de rats, dont le premier lecteur fut Boris PasternakCette satire lyrique a été traduite par Eveline Amoursky et  vient de paraître en édition bilingue, La Barque, 176 p.

www.labarque.fr/livres16.html

 

27/01/2018

GUGGENHEIM SAGA: ECHOS D’AMERIQUE

 GUGGENHEIM SAGA,
de la Suisse à l’Amérique*,

poursuit son bonhomme de chemin. 
Quelques échos nous sont parvenus
du continent américain. 

 

Proposé aux Etats-Unis par le site Amazon.com, cet essai trilingue publié en Suisse a déjà suscité quelques commentaires.

 gug.amazon.USA - copie.jpg

 

La réaction de Bill Guggenheim (William Guggenheim III)

«I appreciate the painstaking research you did in writing your book.  There are many details contained in the book of which I was not aware.  Thank you so much for shedding light on these areas for us!»

Bill Guggenheim 

 

Cet expert qui fut proche de la psychiatre suisse Elisabeth Kübler-Ross est notamment l'auteur d'un livre** traduit en quinze langues. Arrière-petit-fils de Meyer Guggenheim et fier des origines helvétiques de sa famille, il avait recommandé mon essai sur son site.

«I highly recommend this new book - «Guggenheim Saga» - by Gilberte Favre who lives in Switzerland. Her book is about the origins of my family in Switzerland, their arrival in the United States in 1847, and their rise to prominence since then - especially in the field of art. Interestingly, this large book is written in three languages: English, French, and German». 

Voici quelques photos emblématiques de GUGGENHEIM SAGA de la Suisse à l'Amérique.

The_Guggenheim_NG_18319.jpg

 

Sur cette image (1899), au deuxième rang et tout à gauche, William, le grand-père de William Guggenheim III (Bill), entouré de ses frères, sœurs et belles-soeurs.
Sur le même rang, tout à droite, son frère Benjamin, père de Peggy  Guggenheim. 
Meyer Guggenheim, «le patriarche», qui a quitté Lengnau (AR) en 1847 pour l'Amérique est au centre de la photo aux côtés de son épouse, Barbara.

 

h_50215782 - copie.jpg

 

Datant de 1942, cette image réunissait à New York, dans l'appartement de Peggy Guggenheim (deuxième à gauche au dernier rang)  le groupe des surréalistes parmi lesquels: Marcel Duchamp, Mondrian (sur  le même rang que Peggy); Max Ernst, André Breton, Fernand Léger (deuxième rang) et Leonora Carrington, au premier rang (parmi d'autres artistes).

Photo: Hermann Landshoff

 

A réécouter

Une émission (documents sonores historiques, voix de Peggy Guggenheim, belles musiques) que MONUMENTAL, de Johanne Dussez, avait consacrée à ce livre. 

www.rts.ch/play/radio/monumental/audio/la-saga-guggenheim...

  

* Illustré, trilingue (français, allemand, anglais), Editions Z, Lausanne. 

 http://editionz.ch/

 

 

** Des Nouvelles de l'Au-delà, Editions Exergue, Paris.

 www.billguggenheim.com

 

 

17:36 Écrit par Gilberte Favre dans Culture, Histoire, Monde, Spiritualités, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) |