ID de suivi UA-65326999-1

06/03/2022

DE L’UKRAINE A BORIS PASTERNAK: AIDER ET LIRE

 «Rien, en poésie, ne s'achève.

Tout est en route, à jamais». 

 

 Andrée Chedid

 

shopping.jpeg

Que peut la littérature face à la violence
et à l'Absurde ?
 La question  interpelle les écrivains
depuis des siècles.
Pour avoir vu de mes yeux,
en Jordanie et au Kurdistan d'Irak
en passant par le Liban, les victimes de la guerre
et l'exode des réfugiés,
 je ne peux vivre 
comme si la guerre en Ukraine n'existait pas.
J'aimerais saluer ici la magnifique solidarité
envers les Ukrainiens
sans oublier pour autant
les autres victimes de la guerre
sur d'autres continents.

Voici un poème de Boris Pasternak
publié en 1958**. 

C'était hier. C'est aujourd'hui.

 

 

DANS  LES TRAINS DU MATIN *

 

«Tout changera alentour 

Sera rebâtie la capitale

Mais des enfants arrachés à leur sommeil

Jamais ne sera pardonnée la frayeur

 

 Jamais ne pourra être oubliée

La peur qui laboure les visages

Au centuple devra payer,

L'ennemi vaincu, cette terreur.

 

Jamais, on n'oubliera ses bombes

et il lui sera tenu compte de chaque heure

Durant laquelle il pouvait tout infliger,

Comme autrefois Hérode, à Bethléhem.

 

Un nouveau meilleur siècle viendra,

Disparaîtront les témoins oculaires.

Mais les tortures des enfants mutilés

Jamais ne pourront être oubliées».

 

 

AIDER

Chaîne du bonheur

CP 10-15000-6

IBAN : CH82 0900 0000 1001 5000 6

 

LIRE

Spécialisées en littérature slave, Les Editions Noir sur Blanc ont notamment publié d'importants auteurs ukrainiens, russes et polonais. Il est temps de les découvrir et de les relire.

Rendez-vous sur leur site: www.leseditionsnoirsurblanc.fr où vous serez accueillis par ces mots de solidarité:

 

«En ce temps de guerre,

Nous sommes en pensée avec le peuple ukrainien

Et avec tous les Russes

Qui refusent ce conflit.

Ils sont nombreux.

Vive l’Ukraine!»

 

* Editions Seghers, 1958.

** J'en avais publié un extrait dans mon livre, L'Hirondelle de vie, chronique des enfants du Liban (Editions de l'Aire, 1988).

17:12 Écrit par Gilberte Favre dans Culture, Lettres, Monde, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) |

01/10/2021

PARIS: Présence de Noureddine Zaza

RENCONTRE A PARIS

Docteur en pédagogie de l'Université de Lausanne, co-fondateur du Parti démocratique kurde de Syrie, Noureddine Zaza avait été un des membres fondateurs de l'Institut kurde de Paris. Il est décédé à Lausanne en 1988 et la troisième édition de son autobiographie, MA VIE DE KURDE*, vient de paraître.

Celle-ci sera présentée à l'Institut kurde de Paris le samedi 16 octobre de 16 à 19.00 par le politologue Hamit Bozarslan en présence du fils de l’auteur, Chango Zaza, et de sa veuve, Gilberte Favre Zaza.

 

0003_###N_DXO - COPIE.jpeg

Noureddine Zaza à Lausanne dans les années 80. 

photo: gf

 

couverture haute definition (1).jpeg

Couv ZAZA 4e couv (1).jpeg

Vous y êtes tous bienvenus, 106 Rue la Fayette, 75010 Paris (métro Poissonnière).
Le pass sanitaire et le port du masque sont obligatoires.

Une collation sera servie au terme de la séance de dédicaces.

Nous nous réjouissons de vous y rencontrer.

 

 

 

* Disponible dans toutes les bonnes librairies et chez l'éditeur.

editionstigre@gmail.com