ID de suivi UA-65326999-1

05/11/2014

L'AUTOMNE DES POETES: HENRY BAUCHAU

 Tout est en route, à jamais».

 

  Andrée Chedid                   


bauchau.jpg

Henry Bauchau demeura jusqu'à sa fin, et en dépit de toutes les tragégies  vécues, un «enfant rieur».



«C'était l'automne avec ses branches opportunes

C'était l'automne des provinces natales, couleur de bleu,

couleur de feuilles

Et tu allais – tu avais dix-neuf ans – tout seul en rêve,

chez un nouveau docteur.


Cet âge en toi est toujours très vivant, il faut lui donner une langue.

Le ciel était très clair souvent, 

soudain très sombre,

c'était l'automne avec ses éclaircies

C'était ta vie, qui monte et qui descend, 

avec ses chutes et ses embellies».



 

* in La Sourde Oreille ou le rêve de Freud, Editions de L'Aire.

 

 

 

Poète et psychanalyste d'origine belge, Henry Bauchau a vécu de nombreuses années en Suisse. De L'Enfant bleu à L'enfant rieur, tous ses livres (romans, poèmes, récits) sont à lire car ils vous réconcilient avec la vie.  


14:39 Publié dans Culture, Lettres, Monde | Lien permanent | Commentaires (0) |

28/10/2014

POUR LES NATIFS D'OCTOBRE

Un jour de mes dix-huit ans, j'avais écrit,

quelle drôle d'idée, 

TESTAMENT.


«Quand je mourrai

j'aimerais que mes amis

jouent aux châteaux de sable sur ma tombe

Il y aurait des marrons au sommet des donjons

Et ce serait l'automne

rien que pour cela».

 

Dents du Midi.jpg


Aujourd'hui, je n'ai pas trop changé, je crois, et j'écris

 en contemplant Les Dents-du-Midi et en pensant à Michène, Bertil, Rachel...


photo: rb

 

«Pour être née en octobre *

je vénère

les marrons

les feuilles mortes

et les tons roux

 

Je crois qu'on peut renaître

si on le veut

sur le chemin de la vie…»



* Tous nés en octobre. Je leur souhaite le Meilleur.

 

 

15:18 Publié dans Culture, Lettres, Monde | Lien permanent | Commentaires (0) |