ID de suivi UA-65326999-1

18/03/2022

DES REFUGIES HONGROIS AUX UKRAINIENS: UN SOUVENIR D'ENFANCE

 «Rien, en poésie, ne s'achève.

Tout est en route, à jamais». 

 

 Andrée Chedid

 

shopping.jpeg

 

Alors que les Ukrainiens sont confrontés au pire,
je me suis rappelée* ce jour
où j’avais été confrontée à l’arrivée en Suisse
des réfugiés hongrois.
C’était en 1956.
Depuis le Monde n’est pas devenu plus humain.

 

«Dieu sait pourquoi un jour tel mot vous agrippe

Il colle à votre âme à votre cœur. Il reste en vous et ce sera pour toujours.

Pour moi, ce fut réfugié j’avais onze ans.

 

Je me rappelle:

 

– Qu’à l’école ce matin-là Soeur Scholastique-la-rigolote – nous l’appelions «Sœur Elastique» dans son dos – nous avait accueillies les yeux remplis de larmes.

 

– Qu’elle nous avait informées d’une arrivée «exceptionnelle» dans notre petite ville.

 

– Que suite à l’invasion de leur pays par les «Rouges» plusieurs dizaines de familles hongroises étaient hébergées à la caserne.

 

– Que submergée par l’émotion Sœur Elastique, pardon Scholastique, avait éclaté en sanglots.

 

– Que ces réfugiés petits et grands  dormaient à même le sol sur des matelas rudimentaires. Quant à notre offre d’accueillir plusieurs enfants chez nous elle fut déclinée pour des raisons administratives.

 

– Que plus tard j’avais lu le récit d’Aktin, un petit Arménien rescapé des massacres en Turquie.

 

– Que ses «bienfaiteurs» de Montélimar le chargeaient de lourds travaux ménagers et pendant ce temps nous allions à l’école et avions le droit de jouer et de lire.

 

– Que dès lors en tous lieux et en tous temps  les réfugiés – arméniens, palestiniens, tibétains, juifs, cambodgiens, kurdes, vietnamiens, syriens, cypriotes grecs – avaient jalonné mes chemins et habité mes nuits.

 

Et aujourd’hui 18 mars j'ajoute: UKRAINIENS. 

 

AIDER

Chaîne du bonheur

CP 10-15000-6

IBAN : CH82 0900 0000 1001 5000 6

 

LIRE

Spécialisées en littérature slave, Les Editions Noir sur Blanc ont notamment publié d'importants auteurs ukrainiens, russes et polonais. Il est temps de les découvrir et de les relire.

 

 

* Extrait d’Un itinéraire avec Rimbaud suivi de Lettre à Philippe Rahmy publié début 2021 aux Editions de L’Aire.

 

 

28/12/2021

2022: UNE ANNEE DE FRATERNITE

En ce 28 décembre, l'heure est aux bilans,
mais aussi,
en dépit de l'incertitude des lendemains,
aux projets et aux espoirs.

 

De 2021 à 2022

De l'Amérique latine à l'Afghanistan, de l'Europe à l'Afrique, 2021 fut une année cruelle pour notre planète comme l'a  déjà été 2020, notamment en raison du Covid.

Pour 2022, je rêve d'une planète où les enfants ne mourraient plus de faim comme en une certaine époque au Biafra. Alors, étions-nous innocents, nous pensions que ce serait le dernier massacre perpétré contre des civils.
Je rêve d'un monde où le Covid serait définitivement éradiqué. D'une planète où les guerres auraient dit leur dernier mot. D'un continent à l'autre, les «responsables» politiques se soucieraient enfin de leurs concitoyens, ce ne serait pas trop tôt.

Je pense notamment au Liban où des enfants ont faim, où des familles dorment dans la rue, où j'ai perdu deux chers amis au cours de l'année 2021.

De mon Liban aimé depuis 1967 et auquel je vais consacrer un livre à paraître en 2022 si les circonstances le permettent. Celui-ci sera dédié à Chadia Tueni, Nora Joumblatt et François Barras, «Libanais de cœur». Et d'abord au magnifique peuple libanais qui, après tant de guerres et de souffrances, jamais ne désespère.

Je rêve simplement de fraternité. 

Cela étant dit,

QUE 2022 VOUS SOIT POUR VOUS UNE ANNEE DE SANTE
ET DE JOIE

DANS UN UNIVERS AYANT RETROUVE

SON HUMANITE!

 

Continuez à prendre soin de vous!

20151123_160040_2_resized_1.jpeg

Les chemins, au-dessus des Mayens-de-Sarreyer, 
vous réconcilieront avec le monde chahuté qui est le nôtre depuis deux ans.

 

photo: gf