ID de suivi UA-65326999-1

08/02/2018

PHRASES RETENUES (7) PASCAL QUIGNARD

D'un livre à l'autre, 
des phrases m'agrippent, 
me hantent, me poursuivent.
Pour leur beauté, pour leur sens...
Comme ces mots de Pascal Guignard*,
l'écrivain habité par l'amour et la musique.

AVT_Pascal-Quignard_6910.jpg

L'auteur de Vie secrète* et de Tous les matins du monde

entre autres livres incandescents.

 Photo: Editions Gallimard.

 

«Ceux qui aiment ardemment les livres constituent,

sans qu’ils le sachent,

la seule société secrète exceptionnellement individualisée.

La curiosité de tout et une dissociation sans âge les rassemblent

sans qu’ils se rencontrent jamais.

Leurs choix ne correspondent pas à ceux des éditeurs,

c’est-à-dire du marché. 

Ni à ceux des professeurs, c’est-à-dire du code.

Ni à ceux des historiens, c’est-à-dire du pouvoir.

Ils ne respectent pas le goût des autres.

Ils vont se loger plutôt dans les interstices et les replis, 

la solitude, les oublis, les confins du temps, les mœurs passionnées,

les bois des cerfs,

les coupe-papier en ivoire…»

 

A41107.jpg

 

* In Vie secrète (Dernier royaume, VIII), Editions Gallimard, 1998.

 

 

17:21 Écrit par Gilberte Favre dans Culture, Fiction, France, Lettres, Monde, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |

26/01/2018

PHRASES RETENUES (6) François CHENG

D'un livre à l'autre, 
des phrases m'agrippent, 
me hantent, me poursuivent.
Pour leur beauté, pour leur sens.
Ainsi ces mots de François Cheng*,
Académicien mais surtout, auteur et calligraphe
humble et lumineux.

 

ICI ET MAINTENANT

AVT_Francois-Cheng_5406.jpg

François Cheng concilie talents et humilité.

 

 

9782226326386-j.jpg

 

«Tout le ciel étoilé, toute la terre nourricière,

toute la splendeur de l'aube et du soir,

toute la gloire du printemps et de l'automne,

tout le Souffle aimant de l'univers

porté par un vol d'oiseaux migrateurs,

tous les hauts chants humains

montés de la vallée des larmes,

tout cela constitue un «ici et maintenant»

où l'éternité se ramasse.

Cet «ici et maintenant» ne peut rayonner, irradier,

faire fleurir et porter fruit, susciter écho et résonance

et, par là, prendre tout son sens

que s'il est vécu par une âme».

 

 

* In De l’âme, Albin Michel, 2016.

 

17:13 Écrit par Gilberte Favre dans Culture, France, Lettres, Monde, Spiritualités, Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) |