ID de suivi UA-65326999-1

17/10/2015

POEMES CHOISIS (48) RENE A R C O S

  Comme l'air que nous respirons, la Poésie nous sera toujours vitale.

Au fil des jours et des saisons, voici des textes qui nous semblent répondre
aux interrogations du vingt-et-unième siècle 
et  à notre humaine condition.

 

«Rien, en poésie, ne s'achève.

Tout est en route, à jamais».

 

Andrée Chedid

 

TOUT N’EST PEUT-ÊTRE PAS PERDU

images-2.jpeg

 

«Tout n’est peut-être pas perdu

Puisqu’il nous reste au fond de l’être

Plus de richesses et de gloire

Qu’aucun vainqueur n’en peut atteindre;

 

Plus de tendresse au fond du coeur

Que tous les canons ne peuvent de haine

Et plus d’allégresse pour l’ascension

Que le plus haut pic n’en pourra lasser

 

Peut-être que rien n’est perdu

Puisqu’il nous reste ce regard

Qui contemple au-delà du siècle

L’image d’un autre univers.

 

Rien n’est perdu puisqu’il suffit

Qu’un seul de nous dans la tourmente

Reste pareil à ce qu’il fut

Pour sauver tout l’espoir du monde».

 

 

In Le Sang des autres, 1919.

Les commentaires sont fermés.