ID de suivi UA-65326999-1

30/11/2012

CHOSES VUES AU LIBAN (4) MAGIE DES CEDRES DU CHOUF

Je reviens de trois semaines au Liban qui furent malheureusement alourdies par la guerre en Syrie et un bombardement mais surtout éclairées par des visages et paysages inoubliés, 

Loin des analyses  politiques, en voici quelques reflets :

 

BAROUK.jpg

Si le Paradis était vert, il ressemblerait à la cédraie de Barouk. 

Et si le Paradis existait (mais il existe...), il serait, entre autres lieux de la planète, situé dans le Chouf.

photo: copyright gf

 

Tout finit par arriver et j'ai découvert la Cédraie de Barouk. Si longtemps que j'en rêvais... Certes, je connaissais d'autres forêts de cèdres parmi lesquelles la plus célèbre, celle de Bcharré, village natal de Khalil Gibran. En août 1967, Fayrouz y avait chanté la perte de «Yerushalaim...» et la foule avait pleuré, debout. La voix de la diva avait dépassé la cime des arbres plurimillénaires. l'issue du récital, allumettes et briquets s'étant éclairés, la forêt s'était magiquement embrasée de mille feux. Depuis plusieursannées, c'est la forêt du Chouf, beaucoup plus jeune que celle de Bcharré, qui m'attirait irrésistiblement. Et si c'était depuis que j'avais lu ce Poème de Nadia Tuéni*, la poétesse née àBaakline, au coeur du Chouf ?


MES CEDRES

«Je vous salue

vous qui êtes, 

avec la nuit pour chien de garde. 

 

Je vous épelle

vous qui êtes 

aussi uniques que le Cantique...

 

Je vous aime

vous qui partez

avec pour bannière le vent. 

 

Je vous aime comme on respire,

vous êtes le premier Poème».

 

NORA ET WALID JOUMBLATT0591 copie.jpg 

Rayonnant d'harmonie:  Walid Joumblatt et son épouse, Nora, grande Dame de culture et de coeur, à Moukhtara, octobre 2012.

Photo (copyright gf)

 

Ce samedi d'automne 2012, je dois à Nora et Walid Joumblatt**, de me retrouver noyée-immergée dans un Océan vert, sous les branches protectrices des cèdres de Barouk. En montagne, le ciel hésite entre le soleil et la pluie.

IMG_0599.JPG

Un coin de ciel bleu derrière les branches protectrices des cèdres.

photo: copyright gf

Un sentiment de plénitude et de paix me submerge ainsi que les autres visiteurs de la Réserve forestière. Sans nous concerter, la connivence est flagrante. 

Enfants et adultes, nous restons sans voix et ne pouvons qu'écouter et admirer. L'infini de ces vagues vertes d'où surgissent, ici et là, les chants des oiseaux-musiciens. De l'alouette au geai des chênes, plus de deux cents espèces habitent la Réserve de biosphère du Chouf. Pour le plus grand bonheur de leurs voisines les gazelles et pour le nôtre.

 

IMG_0606_2.jpg

Après avoir refait le monde, à l'ombre des arbres, ils goûteront ensuite 

au miel de la cédraie de Barouk. Une pure merveile...

photo: copyright gf

 

 

* Nadia Tuéni (1935-1983), dont les oeuvres ont été éditées chez Seghers, fut l'épouse de Ghassan Tuéni (1926-2012) et la mère de Nayla, Makram et Gibran. Le poème publié ci-dessous est extrait de Liban: vingt poèmes pour un amour (in Oeuvres poétiques complètesEditions Dar An-Nahar).

 ** Nora Joumblatt est la présidente du Festival de Beiteddine. Son mari, Walid, leader de la communauté druze, est le président du Parti socialiste progressiste fondé par son père, Kamal, qui fut assassiné par les Syriens en 1976.

 *** La forêt de Barouk est la plus grande réserve naturelle de cèdres au Liban. Un site unique connu aussi pour la richesse de sa flore et de sa faune. Une visite sur le site http://shoufcedar.com s'impose.

18/11/2012

CHOSES VUES AU LIBAN (3) RENCONTRES IMPROMPTUES

Je reviens de trois semaines au Liban qui furent éclairées
par des visages et paysages inoubliés, malheureusement alourdies par la guerre en Syrie et un bombardement.
L
oin des analyses  politiques, en voici quelques reflets :

Lire la suite