ID de suivi UA-65326999-1

23/02/2012

POEMES CHOISIS (24): HENRY BAUCHAU

A l’instar de la nature et de la musique, la poésie peut nous être un viatique.
Au fil des jours, je vous proposerai des textes qui m’accompagnent 
avec une fidélité indéfectible.

«Rien, en Poésie, ne s’achève.

Tout est en route, à jamais».

Andrée Chedid

2bauchau.jpg
Henry Bauchau, «l'Enfant rieur»*, écrivain et psychanalyste de son état, 
aura cent ans l'an prochain. Il a encore beaucoup de choses à nous dire...

 

 

E X E R C I C E   D E   L O U A N G E**

«Toute chose est louange, un instant, en un lieu.

Longues flèches d'amour des grandes profondeurs

Louanges à vos racines, dont je suis radicelle.

Nous sommes un peuple souterrain


Le vrai ciel est trop vaste pour être vu par nous

Et sa lumière filtre du très grand arbre

Qui perce plusieurs ciels en grandissant sans fin.

 

Tout ce que nous aimons

N'est que germe ou fragment de l'acte de louange.

Verbe qui dit l'indifférence superbe de l'Histoire

Tout ce qui doit surgir naît indomptablement


Louange à l'herbe, aux champs, au béton humilié

Et à tous ceux qui plantent ce que l'on voit à peine

Louange à l'art des cavernes

Louange à l'artisan

Je ne connais pas d'art profane

Tout est sacré».

 

(décembre 2010)

 


* L'ENFANT RIEUR, récit autobiographique, Editions Actes Sud, 2011.

** tentatives de louange, chez le même éditeur, collection le souffle de l'esprit, 2011.