ID de suivi UA-65326999-1

03/07/2016

YVES BONNEFOY: UN MESSAGE ETERNEL

 

HEURE PRESENTE 

Son livre le plus autobiographique, L'Echarpe rouge, 

venait de paraître au Mercure de France,

 accompagné de  poèmes testamentaires:

Ensemble encore, un titre qui dit tout.

Bonnefoy avait été l'ami de Celan, Jaccottet, Jacques Dupin, 

Gaétan Picon, entre autres grands artistes.

A nonante-trois ans, il avait gardé ses yeux d'enfant.

Selon ses propres mots, le bonheur

ne lui avait «guère souri sur cette terre».

Jusqu'au bout, il aima la Poésie, la Nature, l'Humanité.

Nous reste son message fraternel.

 

5777515535705701fd941f4a.jpg

 Un regard que nous n'oublierons pas.

 
 
«On dit

Que des barques paraissent dans le ciel

Et que, de quelques-unes,

La longue chaîne de l'ancre peut descendre

Vers notre terre furtive.

L'ancre cherche sur nos prairies, parmi nos arbres,

Le lieu où s'arrimer,

Mais bientôt un désir de là-haut l'arrache,

Le navire d'ailleurs ne veut pas d'ici,

Il a son horizon dans un autre rêve».
 
 
 
In Heure présente, la longue chaîne, Gallimard/Poésie.
 
 

 

11/06/2016

POEMES CHOISIS (56) SUIS TA DESTINEE...

Comme l'air que nous respirons, 
la Poésie nous sera toujours vitale.
Au fil des jours et des saisons, 
voici des textes qui nous semblent répondre
aux interrogations du vingt-et-unième siècle 
et  à notre humaine condition.

 

«Rien, en poésie, ne s'achève.

Tout est en route, à jamais». 

 Andrée Chedid

 

FERNANDO PESSOA:

216_2310-Fernando-Pessoa.jpg

Fernando Pessoa par Maria José de Lencastre

 

SUIS TA DESTINEE  

«Suis ta destinée,

Arrose les plantes,

Aime les roses.

Le reste est l’ombre

D’arbres étrangers.

La réalité

Est toujours plus ou moins

Que ce que nous voulons.

Nous seuls sommes toujours

Égaux à nous-mêmes.

Vivre seul est doux,

Vivre simplement,

Toujours, est noble et grand,

Sur les autels, en ex-voto

Pour les dieux, laisse la douleur.

Regarde la vie de loin.

Ne l’interroge jamais.

Elle ne peut rien

Te dire. La réponse

Est au-delà des dieux.

Mais sereinement

Imite l’Olympe

Au fond de ton coeur.

Les dieux sont dieux

Parce qu’ils ne se pensent pas»

 

 

 

 

Les œuvres de Fernando Pessoa ont paru chez Gallimard/Poésie.